EP DU MOIS : DAX J – DESCENDANTS OF SINNERS

dax j

Ecrire sur la techno ou la house est un travail de chaque jour, toujours en quête de nouveaux artistes, nouveaux titres à vous faire découvrir.

Me voilà donc un soir de septembre pluvieux, à la recherche de l’EP du mois, lorsque je tombe sur ce set de MARCEL DETTMANN en b2b avec BEN KLOCK lors de l’Awakenings qui a lieu à Amsterdam. Au bout d’une heure et quart d’écoute, le son des tambours s’infiltre dans mon oreille et je me sens comme embarquée dans un monde parallèle. Je cours, je vole à la recherche de ce titre qui oscille entre la techno et la dub. En quelques clics, je fini par découvrir qu’il s’agit du nouvel EP de DAX J, Descendants of Sinners produit par Ear to Ground.

Sombre et mental, cet EP vous plonge dans une errance nocturne. Ce londonien exporté à Berlin est un malin, il a compris comment jouer avec la techno pour mieux impacter au long terme la mémoire des auditeurs. Rapidement, on comprend que chaque titre à son histoire.

Dès la première tack, Babylon, DAX J définit les pourtours de l’univers mystique et antique dans lequel il a l’intention de nous baigner tout le long de son EP, tout ça berçé par un tempo dubbé. Un univers que l’on retrouve par ailleurs sur cette pochette et dans les titres de chacunes de ses tracks.
Vient ensuite cette Utopia. Alors que ce fameux titre qui m’a fait chavirer pendant le set de DETTMANN et KLOCK, prouve un certain positivisme qui se traduit par la présence de ces percussions et cette rythmique haletante, Temple of Messiah est quant à lui, beaucoup plus enténébré.
Mais la vraie claque de cet EP reste selon moi, Kill False Prophets. On se croirait presque en rave et finalement, on apprécie. Une noirceur sans équivoque combinée à une artillerie lourde. Il serait presque nécessaire de prendre un bon cachet d’aspirine pour se remettre de toutes ces déferlantes sonores.

En bref, DAX J vient rompre l’ennui quelque peu routinier que nous ont inspiré la majorité des sorties techno dernièrement. Cet EP est fascinant par sa diversité qui finalement prouve une certaine complémentarité. Je ne vous en dit pas plus et vous laisse découvrir par vous même ce récit épique et tumultueux que j’ai tant aimé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s