Le 1988 live club fête ses 2 ans.

11393190_476540695838052_5979925401241345031_n Le 1988 live club, appelé aussi le 88, controversé, aimé, détesté, adulé et j’en passe; quoi qu’on en dise en after, il est évident que le 88 s’affiche actuellement comme un lieu incontournable des nuits Rennaises.

Cet article s’adresse à toi, jeune clubeur qui a usé sa dernière paire de stan smith sur le sol moite et collant du 88, à toi jeune clubeuse qui balance ses cheveux de gauche à droite en rythme ( ou pas ). Je te propose de revenir un peu en arrière, faire un petit  » topo « .

2012 : le 1988 live club n’existe pas encore, mais le PYM’S lui est là depuis longtemps… trop longtemps peut-être ? ( 32 ans ). Et c’est cette année qu’un petit collectif appelé MIDWEEK arrive -après quelques evênements furtifs ( Scratch Massive et Dan Curtin) – et propose de faire leur soirée entre les murs du PYM’S en y programment un petit plateau et comble de l’originalité un mercredi soir. Il ne fallut pas longtemps pour que d’autres associations s’invitent !

Mais n’oublions pas que le 1988 lives club en plus d’être un lieu de débauche pour les noctambules férus de musique dark et cyclique il est aussi une salle de concerts dédié à la musique Jazz ainsi que la musique alternative allant de la funk au hip-hop passant par les Jam Session.

1393972_233063390185785_1507484174_n

2013: Le 88 est là et avec lui une ribambelle de nouveaux évènements plus attractifs les uns que les autres. On y voit défiller toutes les associations Rennaise, des fidèles MIDWEEK en passant par les KRONE, SOCIAL AFTERWORK, SILTEPLAY, MADE, DECILAB, SILENT KRAFT et j’en passe!

Alors que nous ne pouvions nous défouler qu’à l’ubu ou au jardin moderne et pour les plus courageux d’entre nous à l’élabo, le 88 s’impose vite comme un lieu incontournable. Les  » têtes d’affiches  » passent les unes après les autres, Octave One, Lucy, Truncate, Rolando, Derrick May, Bambounou, Rodhad, Subjected… et le publique défile, ça danse ça transpire!

En 2015 le PYM’S fête ses 35 ans et alors qu’ils avaient boudé le mileu de la musique életronique pendant 33 ans, ils nous sortent un plateau mostrueux – certainement sous l’influence du 88 – avec Rolando, Derrick May, Max Cooper, DJ W!ld, Letkolben, Commuter, ainsi que des DJ locaux comme Antoine Pamaran, Jabba 2.3, Chris Azano ect…

Dois-je continuer ? Dois-je vous expliquer comment déroule une soirée type ? je ne pense pas que ce soit utile, je préfère vous inviter ( pour ceux qui n’y on jamais mit les pieds ) à aller voir par vous même, sentir l’odeur de transpiration, oublier un moment les soucis du quotidien, danser toute la nuit…

11080629_451561621669293_4212936634165834977_o

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s